Série Ascendance / 2008

A propos de la série ascendance, Cami Di Francesco écrit :

 » Pascal Vochelet nous parle d’identité. Il pose un regard sur le rôle que nous avons joué au sein de notre famille, du souvenir que nous gardons des petites tragédies qui ont modelé notre psyché. Pascal Vochelet nous livre sa vision intériorisée et brute du monde de l’enfance. Le sujet pose, il est immobilisé dans l’attente, abandonné un instant, livré à lui-même. Visiblement l’adulte toujours hors champ n’appartient pas à ce monde bleu et rose.
La première étape du travail de Pascal Vochelet est la constitution d’un fond iconographique de photographies issues de son propre album, mêlées à celles d’autres familles. L’image est agrandie, numérisée, photocopiée, découpée, morcelée, disloquée. Ce processus transgressif n’est pas nouveau, rajouter un être cher sur une photographie de famille, en retirer un paria, gommer un décor, effacer des rides, sont des choses communes. Ce qui est particulier dans le travail de Pascal Vochelet, c’est que lui ne cherche pas embellir la réalité mais en dégager une esquisse.
Les compositions de Pascal Vochelet s’articulent autour d’une systématisation de cette technique de représentation. Cette mécanique s’affirme par l’acte du peintre qui déconstruit l’imagerie bourgeoise de la représentation familiale idéalisée. Le sujet n’est plus vraiment un enfant, mais un adulte qui porte les stigmates de son enfance. Son corps met en avant des disproportions, ses membres sont parfois inversés, il subit les troubles d’une croissance désordonnée. « 

The 2017 Seattle Art Fair Goes Big in Year Three

https://www.huffingtonpost.com/entry/the-2017-seattle-art-fair-goes-big-in-year-three_us_598cd08fe4b0ed1f464c0998

…..The joy of a first time exhibitor at the Seattle Art Fair was fully on display in the form of Bertrand Scholler, founding Partner of 55Bellechasse gallery from Paris and Miami. Bertrand visibly enjoyed the reactions and interactions he had with fair attendees. He was showing Pascal Vochelet from Marseille, an intriguing figurative painter, who put shadowy imaginary rock band political operatives, mysterious headless nude sculptures in overflowing bathtubs, and cubist ghostly figures in his paintings…..

Le dessin automatique

Né en 1973, Pascal Vochelet étudie d’abord l’architecture avant de poursuivre ses études à la faculté d’arts plastiques d’Amiens. Assez régulièrement, il invoque son double, « Monsieur Paul, le rêveur attentif», à travers lequel il trouve une énergie créatrice nouvelle. Son travail est continuellement nourri de références picturales et de notes personnelles qu’il retranscrit dans ses tableaux : des espaces narratifs se construisent, animant notre mémoire, comme le ferait une mélodie lointaine. Délicatement, l’étrangeté de sa peinture nous devient familière ( les différentes techniques utilisées nous guident dans ce sens, par petits bons) et subtilement, de transparence en transparence, nous nous laissons transporter par sa poésie. Geoffroy de Francony

http://www.galeriedefrancony.com/fr/artistes